Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog de la F.F.G.

K ... comme kilomètres

13 Juin 2016, 06:19am

Publié par F.F.Généalogie

K ... comme kilomètres

Qui a commencé ses recherches généalogiques il y a plus d'une quinzaine d'années, savait qu'il fallait organiser ses déplacements.

Soit il fallait suivre les pérégrinations de nos ancêtres de villages en villages, de mairies en mairies en fonction des jours et heures d'ouvertures d'icelles. Nous avions ainsi, par nos déplacements, un contact direct avec l'environnement de nos ancêtres : la place du village où se rassemblait la communauté villageoise, la petite église où ils sont allés à la messe et ont été baptisés et mariés, les chemins qui allaient aux champs qu'ils cultivaient...

Soit il fallait prévoir un déplacement aux archives Départementales où des archivistes disponibles apportaient de précieux conseils et les encore plus précieuses boites d'archives qui sont, pour le généalogiste, comme autant de cadeaux surprise. Mais la limitation journalière du nombre de cotes et l'activité chronophage de la lecture et de la découverte créaient une frustration obligeant à revenir encore et encore comme des drogués de la poussière de nos ancêtres.

Maintenant, les archives sont en ligne et on n'a plus à prévoir de déplacements voire de séjours sur les terres qui ont vu grandir nos aïeux. C'est dommage. Nos amis Québequois présents lors du dernier congrès à Poitiers, où ils étaient les invités d'honneur, le savent bien. Ils refont le voyage de retour, retraversent le vaste océan dans des conditions inimaginables pour leurs ancêtres pionniers. Ils ont une démarche de généalogiste : ils quittent le Nouveau Monde trépidant de la vie quotidienne pour le Vieux Continent où les décennies s'égrainent ; ils remettent leurs pas dans ceux d'avant.

K ... comme kilomètres

Les kilomètres... d'archives : l'état-civil ne représente parfois que 0,5% du métrage des archives Départementales. Ce sont de véritables odyssées que le généalogiste, historien de sa famille, de son village ou de sa communauté peut entreprendre. La série E (Féodalité, communes, bourgeoisie, familles : titres féodaux ; titres de familles ; communes et municipalités ; corporation d'arts et métiers ; confrérie et sociétés laïques) est un de ces continents à explorer pour pénétrer encore plus avant la vie de nos prédécesseurs. Les archivistes sont les découvreurs, les cartographes et les conservateurs de ces richesses toujours insoupçonnées tant qu'on n'a pas ouvert la boite.

Commenter cet article

Briqueloup 20/06/2016 14:27

Lorsqu'on peut se rendre dans la région où nos ancêtres ont vécu, on sent les choses autrement. Et même si les archives sont fermées ce jour-là, cela fait avancer nos recherches car on se sent beaucoup plus proche de l'histoire et ceal nous donne des idées pour mieux comprendre leur vie.

Martine branchelot 13/06/2016 08:25

Permet la relecture page par page évite les dépenses déplacement permet l'accès sur sites étrangers comme fondation medieval qui traduit des chartes

Martine brancheloy 13/06/2016 08:20

Oui mais les AD en ligne facilitent ceux qui faute de gros moyens peuvent trouver et moi Je vais aussi sur sites étrangers et avec les AD on peut reverifier parfois utile