Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog de la Fédération Française de Généalogie

Quelles feuilles pour nos arbres en 2017 ?

11 Janvier 2017, 11:05am

Publié par F.F.Généalogie

« Un arbre généalogique n’est pas un squelette sans chair, mais au contraire un arbre où nous devons renseigner les biographies et donner vie à nos ancêtres » a rappelé Hervé Lemoine, directeur des Archives de France, lors de notre entretien du 6 décembre 2016. Un vœu faisant écho aux propos, plus anciens, de l’historien démographe Jacques Dupâquier, quand nombre d’associations et de généalogistes amateurs collaboraient à l’enquête TRA.

 

Précisément, reçu par le directeur du SIAF à ma demande, pour lui présenter (avec Valérie Arnold-Gautier et Jean François Pellan) le Bureau élu à la mi 2016 et les projets de la FFG, je n’ai pas manqué de souligner auprès de lui que dans le triangle existant Archives / associations / secteur professionnel, les associations ont encore toute leur place !

 

Les robots, comme les hommes, peuvent indexer… Cependant, jusqu’à preuve du contraire, ce sont les hommes qui font et qui écrivent l’histoire ! Ce sont des hommes, des femmes, des équipes qui ont travaillé à la préparation du congrès du Havre qui nous accueillera en cette année 2017, les 8, 9 et 10 septembre. Ce sont des hommes, des femmes, des équipes – des généalogistes amateurs et des archivistes – qui préparent le congrès international de 2018 mais aussi les prochaines Assises nationales programmées le 1er samedi de décembre 2017. Le thème de cette nouvelle édition ? Les nouvelles technologies ! Car nul ne saurait nier l’outil formidable et nécessaire qu’est l’informatique et la place considérable qu’elle a prise dans nos pratiques. Cependant, au sein des associations fédérées – comme hors de notre réseau – tout n’est pas noir ou blanc : certains cercles sont en contrat direct avec des sociétés commerciales, d’autres s’y refusent par principe ; certains concourent à des plates-formes « collaboratives », d’autres s’inscrivent dans la démarche fédérale initiée il y a 15 ans avec Bigenet. La Fédération est faite de tout cela… et vous êtes la Fédération.

 

2017, plus que les autres années, devra donc être l’occasion d’écrire une nouvelle page ensemble, de faire des diagnostics et des prospections sur des projets communs réellement partagés, plutôt que de condamner en bloc tel système ou de s’enthousiasmer sans retenue pour tel autre.

 

Au cours du premier trimestre, invité par l’organisateur, je me rendrai à l’édition 2017 de « Rootstech », à Salt-Lake-City : un événement généalogique international qui, plus que les autres, est entièrement dédié aux technologies. J’ai également répondu positivement à l’invitation de mon homologue allemand de me rendre à Dresde en fin d’année. Car suite à la venue de Dirk Weissleider à Géné@2016, les fédérations allemande et française ont la volonté de voir émerger un projet commun et bilingue : une partition à écrire et à jouer de concert avec nos voisins et avec les cercles intéressés, du fédéral et de l’associatif au service de tous.

 

Les membres du Bureau se joignent à moi pour vous souhaiter une année 2017 remplie de joies personnelles et associatives, en attendant le premier temps fort fédéral que sera notre Assemblée générale prévue le samedi 20 mai.

Thierry Chestier

Président de la FFG

 

Extrait du Flash-Fédération n° 236 – 11 janvier 2017

Commenter cet article