Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog de la Fédération Française de Généalogie

Les Outre-Mer. Pourquoi être présents au HAVRE ?

11 Août 2017, 06:06am

Publié par F.F.Généalogie

Les Outre-Mer. Pourquoi être présents au HAVRE ?

L’année 2017 est symbolique pour Le Havre puisqu’elle marque le 500e anniversaire de la fondation de la ville. Le XXIVe Salon et Congrès National de Généalogie sera le temps fort des nombreuses manifestations qui animeront la ville durant toute cette année. Le Groupement Généalogique du Havre et de Seine Maritime, organisateur de cet événement qui se déroulera du 8 au 10 septembre 2017 au Carré des Docks-Le Havre Normandie, a décidé de mettre à l’honneur les Outre-Mer.

 

Pourquoi les Outre-Mer ? Le choix s’imposait par rapport au passé de la ville et au thème retenu. Un passé marqué par la participation au commerce colonial et à la déportation des Africains de part et d’autre de l’Océan Atlantique ou de l’Océan indien. L’ancien empire colonial appelé jadis « DOM-TOM » forme aujourd’hui les Outre-Mer.

 

Il s’agit de 12 territoires : la Guadeloupe, la Guyane, la Martinique, Saint-Barthélemy, Saint-Martin, Saint-Pierre-et-Miquelon (dans l’Océan Atlantique), la Réunion, Mayotte (dans l’Océan Indien), la Nouvelle-Calédonie, la Polynésie française, les îles de Wallis-et-Futuna (dans l’Océan Pacifique), et les Terres Australes et Antarctiques Françaises soit près de 2.6 millions d’habitants. Ainsi, « La France est partout dans le monde grâce à ses Outre-mer », comme l’a affirmé Edouard Philippe, dans son discours de politique générale prononcé à l’Assemblée nationale le mardi 4 juillet 2017.

 

Par cette déclaration du Premier ministre qui en sa qualité de Maire du Havre a soutenu le projet du Congrès, le chef du gouvernement n’a pas seulement évoqué un passé colonial, il a voulu insister sur le fait que cette présence est « une chance, une richesse, un défi ».

 

Une chance et une richesse car forte de 11 Mkm² de ZEE (Zone Economique Exclusive) et d’espaces maritimes (dont 97% Outre-Mer), la France, grâce à sa surface littorale et ses Outre-Mer, est la deuxième puissance maritime du monde derrière les États Unis et devant l’Australie.

Un défi car notre éclatement dans l’Atlantique, le Pacifique, l’Océan Indien a forgé une histoire, celle des hommes qui sont partis de toutes les régions de France ou qui ont été déportés d’Afrique pour fonder cette France multiculturelle que nous connaissons aujourd’hui.

 

Aussi, faire de la généalogie dans nos territoires est un projet aux multiples enjeux :

- Démocratisation culturelle : les congressistes appartiennent à plusieurs associations qui proposent la généalogie activité longtemps considérée comme celle d’une élite, à côté de la recherche sur l’Histoire et le patrimoine,

- Création de nouveaux liens entre les personnes après des siècles de rupture malgré les difficultés à retrouver leurs racines,

- Utilisation du numérique pour les recherches à distance et des moyens modernes comme l’ADN comme seul recours possible quand les actes ne comportent que l’origine géographique des parents,

- Valorisation et mise en lumière des productions culturelles et traditionnelles.

 

L'enjeu est que la visibilité des Outre-Mer soit maximale par des ateliers, des expositions et des conférences. Il s’agit donc d’une opportunité d’échanges et de contacts nécessairement enrichissants pour nos territoires. N’est-ce pas là un défi que notre Fédération aidera à relever ?

Annick François-Haugrin

Vice-présidente de la FFG

Commenter cet article