Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog de la Fédération Française de Généalogie

Frédéric Mitterand et la numérisation du Patrimoine

6 Octobre 2009, 21:55pm

Publié par F.F.Généalogie

Mise en place d'une commission sur la numérisation du patrimoine

Début 2009, une étude confidentielle du Ministère de la Culture traitant de l’exploitation numérique sur Internet des trésors détenus dans les Archives françaises se solda par un refus.

 

Mais

« Depuis environ un mois, la polémique sur les discussions entre la BNF - Bibliothèque nationale de France - et le moteur de recherche Google pour la numérisation des livres fait rage. En réaction, le ministre français de la Culture a annoncé, dans Le Figaro du 5 octobre, l'installation d'un groupe de travail chargé de réfléchir à la numérisation des livres. À la tête de cette commission : Claude Durand, ex-instituteur et ancien dirigeant des éditions Fayard.

Frédéric Mitterrand a ainsi tenu à rappeler les interrogations prioritaires auxquelles Claude Durand et son équipe devront répondre, "comme la protection des droits d'auteur, le mécanisme d'indexation des oeuvres et le nombre de titres à numériser". Mais la question centrale reste pour le ministre celle du choix du ou des "milliers de guides". Surtout, il s'interroge : "Celui qui va indexer les ouvrages va-t-il introduire de la publicité ou demander un pourboire à la sortie ?" Une chose est sûre, pour le ministre : "Je ne vais pas lâcher sur la question des droits d'auteur."

Le ministre de la Culture a par ailleurs évoqué la possibilité d'une répartition des tâches entre les acteurs institutionnels et les entreprises privées : "Nous ne sommes pas obligés de tout faire numériser par un seul acteur. Les manuscrits du XIIIe siècle peuvent l'être par Gallica et d'autres ouvrages par d'autres." Toutes décisions qui ne pourront être prises qu'après les conclusions de la commission. »Extrait du Point.fr

 

 

 

La Fédération Française de Généalogie représentante des milliers de généalogistes français qui sont sans aucun doute parmi les plus gros usagers de patrimoine numérique, revendique de participer au travail de cette commission afin de faire que ne soient pas uniquement représentés les professionnels de la culture et des médias mais aussi les utilisateurs de la culture.

 

 

Commenter cet article