Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog de la F.F.G.

Janvier 2012, les Archives du Finistère arrivent sur Internet

1 Novembre 2011, 10:56am

Publié par F.F.Généalogie

pointe-du-minou-brest.jpg

Le phare du Petit Minou à l'entrée de la Rade de Brest

 

Le Conseil Général du Finistère annonce l’ouverture en janvier 2012 du site Internet des Archives Départementales. A l’ouverture seront disponibles les registres paroissiaux et d’état civil de 79 communes sur les 283 que compte le département, les tables décennales de l’état civil, les tables des registres militaires.

 

Voyons le détail de l’annonce.

 

« Un site pour la recherche

Le site sera en premier lieu un espace de recherche…Les listes, fichiers, répertoires papier ont été numérisés pour permettre aux internautes d’accéder aux informations disponibles sur tous les fonds d’archives.

Et de ressources pédagogiques… destiné aux élèves et aux enseignants.

 

Un site pour le grand public

Le site offrira des guides thématiques qui permettront d’accéder simplement aux informations : un guide des ressources sur les communes, un guide de la presse locale, un guide de l’iconographie, sont à ce titre prévus dès janvier 2012.

Le site offrira également des parcours de découverte pour le simple plaisir de naviguer dans les collections.

 

Un site de ressources numériques en ligne

Dès l’ouverture du site seront accessibles les registres paroissiaux et d’état civil de 79 communes, les tables décennales de l’état civil, les tables des registres militaires. Les recensements de population seront progressivement mis en ligne.

Le portail donnera également accès à une base de données iconographique importante comprenant plusieurs dizaines de milliers de documents : le cadastre napoléonien, les cartes postales, les plans des phares et balises, des affiches et les collections de la presse locale ancienne avec trois titres importants dès 2012. »

Le Finistère ayant produit de nombreux enfants qui ont émigrè partout en France et dans le monde, ce département compte un nombre conséquent de généalogistes et l’affluence sur le portail sera très importante à son ouverture, espérons que fort de l’expérience de leurs devanciers, les Finistériens prévoient des serveurs puissants qui puissent résister à la charge de travail.

Commenter cet article

d'aïeux et d'ailleurs 01/11/2011 12:14


Espérons également qu'ils sauront nous faire une licence de réutilisation qui ne confonde pas informations et images, qui soit suffisamment moderne et audacieuse par rapport aux autres pour ne pas
faire prendre 20 ans de retard aux archives en matière de valorisation et nouvelles technologies...