Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog de la F.F.G.

Les Archives de la Nièvre sur Internet en novembre 2011

11 Novembre 2011, 17:30pm

Publié par F.F.Généalogie

Vue2-travaux-CAHN-072011.jpgPar un communiqué du Conseil Général de la Nièvre, on apprend la mise en ligne dans les semaines à venir des documents suivants :

 

- les recensements de population ;

 - les tables de l’enregistrement ;

 - les tables des registres de recrutement militaire ;

 - les tables décennales de l’état civil ;

 - les déclarations de grossesse (XVIIIe siècle) ;

 - des documents d’intérêt historique tout particulier : cahiers de doléances de 1789, cartulaire de St-Etienne de Nevers, terriers de l’abbaye de La Charité-sur-Loire ;

 - une sélection de documents photographiques.

 

Comme indiqué par GénéInfos en mai 2011, « le partenariat avec la société Coutot-Roehrig a permis de numériser toutes les séries "généalogiques", l'état civil ancien, les registres matricules, les recensements et les tables de l'enregistrement. D'autres fonds ont été numérisés par le Conseil Général, les registres des nourrices et enfants placés. « 


Ces fonds s’enrichiront ensuite progressivement, notamment avec les registres d’Etat civil, les registres des enfants abandonnés et placés pour le XIXe siècle, une partie de la presse locale, et d’autres fonds iconographiques...
Pour la participation collaborative des généalogistes à l’indexation de ces fonds, elle est à l’étude, elle se rapprochera du type de fonctionnement du site des Archives du Cantal.

En revanche, conformément aux dernières recommandations de la CNIL, les documents nominatifs de moins de 120 ans ne seront consultables qu’en salle de lecture.

Nota concernant l’état civil :
La numérisation proprement dite des microfilms de l’état civil (1792-1904 environ) est réalisée, mais une préparation minutieuse est nécessaire avant la publication en ligne. Les communes seront donc accessibles progressivement à partir de novembre.

 

Illustration : chantier du Centre Historique de la Nièvre en juillet 2011

Commenter cet article